De l’utilisation de Dipity comme outil journalistique

Posted on 16/03/2012

3


Parmi les problèmes souvent rencontrés dans mon quotidien de journaliste, il y a celui du traitement chronologique d’un évènement sur une période plus ou moins longue.

Jusqu’à présent je compilais de façon quotidienne ou hebdomadaire les informations des sujets concernés : Arcelor en 2011, Skylander, ou encore Cattenom.

Avec de questions récurrentes concernant la lisibilité qui forcément se complique avec le temps : tout détailler ? Listing chronologique ou antéchronologique ? Etc.

J’avais découvert Dipity il y a quelques mois et créé à l’époque un compte pour France 3 Lorraine. Mais les limitations de l’outil dans un compte gratuit me paraissaient vraiment contraignantes : au maximum 50Mo d’upload, 3 time lines et pas plus de 150 insertions, pas de positionnement horaire mais juste par date…

Toutefois, confronté à la couverture pour le web du mouvement des salariés d’ArcelorMittal à Florange (Moselle) pour la défense de leur emploi, il m’a paru judicieux de proposer à nos télénautes lorrains (ce groupe que nous avons souhaité identifier en tant qu’internaute et téléspectateurs) un frise chronologique racontant les différentes étapes du mouvement depuis l’AG initiale.

Avec un compte plus performant mais payant (dans lequel il faudra sans doute investir au niveau de la chaîne ou du groupe sauf à se voire proposer un outil interne au moins aussi performant) il serait possible de préciser sur certains jours, quasi heure par heure l’évolution d’une situation. Ce serait le cas par exemple pour la journée à Paris qui a tellement défrayé la chronique… Il serait également possible d’inscrire l’évènement dans une chronologie plus longue. Par exemple, pour ce sujet, remonter un an en arrière à l’annonce de la fermeture du 1er haut-fourneau, voire encore plus loin : à l’arrivée de Mittal dans le dispositif sidérurgique lorrain.

Mais les journalistes ne sont pas les seuls à pouvoir s’emparer de l’outil : il peut intéresser nos cadres et nos collègues de la communication comme outil de rétro-planning et de suivi d’activité, ou encore la documentation pour un procès, un dossier au long cours, un parcours politique ou la biographie d’une personnalité (utile en cas de nécrologie, mais pas seulement).

Et vous, l’avez-vous utilisé ? En quelles circonstances ? Quel bilan faites-vous de son utilisation ? Avez-vous une ou des solutions alternatives crédibles ?

Vos réponses m’intéressent  !

Et en attendant vous pouvez découvrir notre Dipity Arcelor en cliquant sur l’image :

Advertisements
Posted in: Internet, outils