De la cellule web type

Posted on 23/01/2011

2


Partons du principe que notre travail est minimaliste : publier les vidéos des principaux reportages, identifier ceux qui sont susceptibles d’intéresser notre public d’internautes (plus jeune que notre public télé), développer notre veille et nos interactions sur les réseaux sociaux, couvrir certaines actualités spécifiques par un dispositif de terrain (chats, coverit, photos, bonus vidéos, mini-sites dédiés, etc.).

J’estime que la cellule web type devrait comporter 4 postes au minimum.

Si l’on part du principe que la publication des reportages dans le player vidéos et des plus pertinents d’entre eux dans une fiche info dédiée sur le site est réalisée par les journalistes de la rédaction lorraine. Sinon il faut ajouter un poste webjournaliste publicateur.

– Un poste webjournaliste de dossiers qui assurerait la création de fiches infos développées avec une bonne maitrise du code HTML, du sourcing internet et de l’hyperlinking. Il pourrait également compiler sur des périodes larges différentes infos sur un même dossier afin de réaliser une à 2 fois par an un webdocumentaire lorrain.

– Un poste webjournaliste de terrain tri-compétent (texte, image, web) qui assurerait chaque jour la couverture d’une actualité lorraine à travers les réseaux sociaux et pour le site internet ( coveritlive, twitcam, twitpic ou encore bonus vidéos). Ce journaliste peut doublonner une équipe actu réalisant un reportage pour l’antenne télé. Mais certainement pas remplacer cette équipe.

– Un poste de publicateur de programme avec un profil infographiste. Sa mission est d’assurer la mise en ligne des documentaires et émissions de France 3 Lorraine. Elle nécessite une bonne maitrise des différents back-office du groupe. Il a également à réalise des mini-sites événementiels avec l’élaboration d’éléments graphiques en lien avec la charte France 3.

– Un poste de Community manager voire de social média manager si plusieurs comptes existent sur les différents réseaux sociaux (par exemple des pages Fan Facebook d’émissions prises en charge par les journalistes présentant ces émissions). Son rôle est d’assurer une veille sur les réseaux sociaux pour tout ce qui touche à France 3 Lorraine en provoquant et assurant une interaction forte avec les internautes et en défendant la marque. Je précise que la veille actu quotidienne sur les réseaux sociaux relève, tout comme la veille AFP, des chefs d’éditions, et non de la cellule web.

Ce personnel fonctionne sur 5 jours, sur la base de 40 heures hebdomadaires. Une présence web continue sur 7 jours, voire en incluant un gamme horaire plus large (7h-22h par exemple) nécessiterait des moyens humains forcement supérieurs. Tout comme une alimentation période de vacances…

Et si on ajoute à ces missions, celle -indispensable- de proposer des formations et des mises à niveau aux autres salariés acteurs-contributeurs de France 3 Lorraine, il faut bien sur mesurer et prendre en compte l’impact de cette mission de formation sur l’activité du quotidien en affectant un personnel formé et compétent au remplacement du membre de la cellule web chargé de cette mission…

Nous sommes actuellement 2 dans la cellule web de France 3 Lorraine. J’assure aujourd’hui 5 de ces 6 postes, ma collègue n’étant pas journaliste, elle tient (parfaitement bien !) celui de publicateur des programmes.

Mais 2, c’est bien peu.

Même pour une alimentation minimale d’un site et de son fil info n’ayant qu’une vocation d’accompagnement du media télé auquel il est associé…

Posted in: Internet