Du bilan de notre traitement de l’élection cantonale 2011 (màj)

Posted on 28/03/2011

1


On prend les mêmes et on recommence !

La cellule web, boostée par d’excellentes audiences au 1er tour (391.919 pages vues le dimanche 20 mars pour 21.273 visites*), a de nouveau mobilisé l’intégralité de ses moyens pour donner le plus tôt possible à l’internaute intéressé (qu’il soit lorrain ou pas) non seulement les résultats, mais également les streaming des décrochages régionaux télévisés, les réactions et les 1ères analyses, sans oublier les reportages des équipes sur le terrain dans les 4 départements lorrains.

Le bilan chiffré de l’audience totale tombera dans quelques jours.

Mais le temps des enseignements est arrivé. Et il y a du bon et du moins bon.

Du bon :

Notre réactivité dans la publication des résultats (malgré la diffusion d’infos sur Twitter avant 20h sur laquelle je reviendrai dans un autre billet) et des reportages, grâce à l’excellent travail des équipes techniques, de la documentation et des journalistes sur le terrain. Pour info, le résultat du dernier des 58 cantons faisant l’objet d’un scrutin au 2nd tour a été publié à 20h56.

L’important travail de publication (voire d’inondation diront certains…) des résultats et de teasing des reportages et des réactions sur nos réseaux sociaux.

Les bonus (interviews intégrales, photos des coulisses).

Une présentation simple et claire de chacun des cantons.

Des fiches « cantons » apparaissant automatiquement sur la Home dès le résultat définitif connu.

La Home du site "cantonales Lorraine 2011" au soir du 2nd tour

La facilité d’utilisation de notre back-office (réalisé en partenariat avec les 6 autres régions du Pôle Nord-Est de France 3 sous la houlette du superviseur web Stéphane Pessin, un développeur super efficace).

Le back-office de notre site "cantonales Lorraine 2011"

La facilité pour l’internaute d’accéder depuis la Home à sa fiche canton et aux informations essentielles sur le scrutin.
Du moins bon :

Dès qu’un canton compte plus de 4 candidats au 1er tour, les tableaux de résultats effacent la photo des candidats à partir de la 5ème place pour ne laisser que le sigle de son mouvement. De plus la publication des résultats ne prend pas en compte le nom du (de la) suppléant(e)

L'une des imperfections non identifiées en amont

Le logiciel patine dans les synthèses de certains résultats départementaux car il ne sait pas comment positionner politiquement les élus « sans étiquette » faisant ainsi apparaître la Meuse comme ayant basculé à Gauche (nous avons corrigé in extremis).

Le sentiment d’avoir inondé la TL de nos comptes Facebook et Twitter.

L’absence des taux de participation (ou d’abstention) dans chacun des cantons. Ce petit plus aurait permis d’affiner la compréhension de « l’équilibre géopolitique au plus près » du territoire lorrain et fait passer notre site « cantonales 2011 » du statut de site « sympathique et efficace » à celui de « pointu dans l’analyse ». Ce manque s’explique à la fois par l’absence d’une « mécanique de publication » pensée en amont et le manque de disponibilité des 4 acteurs de la cellule web dont la priorité affichée et assumée était la publication le plus tôt possible des résultats, réactions et reportages.

La ligne « les vidéos de la campagne » sur la Home a troublé certains internautes qui ont pris cette appellation au pied de la lettre et n’ont pas compris tout de suite que les vidéos (réactions) et reportages publiés étaient ceux des soirées électorales et pas seulement de la campagne elle-même.

Le manque d’analyses approfondies du scrutin en temps réel lors des deux soirées électorales sur notre site.
Ce que j’en retiens :

Un formidable exercice de réactivité sur un outil back-office suffisamment bien configuré en amont pour en permettre un usage fluide et fonctionnel. D’où l’impérieuse nécessité de passer du temps, en associant les différents acteurs concernés par leur usage, à élaborer de la façon la plus fine possible et le plus tôt possible (afin de le faire rapidement référencer…) les back-office et front-office de sites évènementiels.

La nécessaire présence d’un expert accompagnant l’éditorial de l’évènementiel. Assurer en même temps, dans une atmosphère d’urgence, la publication des résultats d’un département, celle des reportages et les teaser sur les réseaux sociaux est trop chronophage pour disposer du temps nécessaire à l’élaboration d’analyses à destination de l’internaute qui est pourtant en droit d’en trouver sur le site d’un média de service public. Il nous aurait clairement fallu un journaliste de plus lors de ces 2 soirées électorales.

Le bilan est tiré, à nous de faire mieux la prochaine fois !

Mise à jour du 1er avril (ce n’est pas un poisson !) :

J’ai oublié d’ajouter dans les points négatifs l’absence d’un outil de recherche permettant dès la Home de trouver soit un canton, soit un candidat (ou son suppléant).

Les chiffres définitifs de consultation des pages montrent un vrai succès pour ce site « spécial cantonales » :

Le 27 mars : 14.460 visites pour 205.419 pages vues (ratio : 14,2 pages vues par visiteur contre 18,4 pages vues par visiteur au 1er tour), soit un total pour les 2 soirées électorales de 35.733 visiteurs pour 597.338 pages vues (soit une moyenne de 16,7 pages vues par visiteur) confortant notre place en tête des sites régionaux*.

*Un score qui place France 3 Lorraine en tête des 24 sites régionaux dédiés par France 3 à l’élection cantonale 2011