Des 7 premiers mois

Posted on 27/04/2011

2


Depuis le 6 septembre 2010, j’ai reçu la mission de développer la présence de France 3 Lorraine sur le web en mettant l’accent sur les réseaux sociaux.

Double objectif : proposer au public du Premium (France 3 Lorraine à la télévision) une passerelle vers le web et capter (puis fidéliser) un public web pour tenter de l’amener vers le Premium. Deux objectifs destinés à la fois à rajeunir notre public Premium et à sensibiliser nos téléspectateurs habituels à découvrir nos produits sur le web.

Un état des lieux fait courant août 2010 m’a permis de constater :

– L’absence de compte Twitter de France 3 Lorraine.

– La faible alimentation de notre compte Facebook.

– La faible publication de vidéos et de fiches info sur notre site internet.

– Une méconnaissance par les internautes de notre présence sur le web.

– Des demandes fortes de ces mêmes internautes*.

A partir du 6 septembre 2010, plusieurs actions ont été menées conjointement :

– Publication du lundi au jeudi d’une sélection de reportages de la rédaction, souvent avant même leur diffusion sur le premium (5 à 10 vidéos voire plus en moyenne par jour contre une auparavant)

– Publication du lundi au jeudi d’au moins une fiche info (3 à 5 en moyenne…) plus ou moins développée, intégrant des liens hypertextes (plutôt que de simples copiés-collés) vers des données évaluées comme pertinentes et prolongeant le propos ou l’éclairant différemment. Ajout parfois d’infographie(s) et d’analyses.

– Ouverture officielle et alimentation quotidienne du compte Twitter de la rédaction (@F3Lorraine).

– Reprise de l’alimentation du compte Facebook de la rédaction renommé Facebook « officiel » et transformé en page « Fan ».

– Association du compte Twitter et de la page Facebook : chaque publication sur l’un est automatiquement publiée sur l’autre compte.

– Alimentation de ces 2 comptes sur 5 jours/semaine, voire le week-end au coup par coup.

– 1er tweet chaque matin vers 6h30 : « bonjour, date et info-service météo ».

– Pas de tweet « bonsoir » : l’actu ne s’arrête jamais et un tweet tardif est toujours possible.

– Teasing de notre compte pro @F3Lorraine via mon compte pro @jcdrf3 afin de sensibiliser mes followers à son existence et de les amener à le follower.

– Couverture évènementielle avec bonus photos et vidéos (intempéries, évènements sportifs, mouvement sociaux) et couverture live par le biais de coveritlive : évènements sportifs (matches de l’Open de Moselle de tennis 2010 ) ou politiques (élection du président du CG57, vote du budget du conseil Régional, etc).

– Mise en place d’adresse mails dédiées : alerteinfo-lorraine@francetv.fr pour nous envoyer photos, vidéos et alertes sur évènements dont les internautes sont témoins (10 à 15 mails / semaine), photointernaute-lorraine@francetv.fr pour nous envoyer exclusivement des photos.

– Création avec le pilote web du Pôle Nord-Est de France 3 (développeur de formation) d’un player externe permettant, via un FTP dédié, de publier (en l’agrégeant en code HTML dans une fiche info) des vidéos d’actualités depuis l’extérieur du réseau France Télévisions (Indispensable pour une couverture d’évènements depuis le terrain, la publication de vidéos et leur agrégation dans une fiche info n’étant pas possible hors du réseau France Télévision). Cela permet une excellente réactivité car les publications peuvent être réalisées depuis n’importe quel site grâce à l’ordinateur portable de la cellule web disposant du wifi et d’une clé 3G.

– Action locale de formation des journalistes de France 3 Lorraine sur les outils back-office du groupe afin de leur permettre de publier pour s’approprier l’outil de diffusion web et alimenter notre site.

– Veille de l’actualité Lorraine en utilisant HootSuite.

– Veille sur la « marque » France 3 Lorraine.

– Mise en place d’une chronique d’une minute, du lundi au jeudi,  dans le 19/20 Lorraine intitulée « C’est vous qui le dites » alimentée par les commentaires des internautes relevés sur nos réseaux sociaux ou issus d’une sollicitation spécifique (« Que pensez-vous de… »)

Le bilan à 7 mois :

– Commençons par le point le plus « insatisfaisant » : la difficulté pour une majorité de journalistes de s’approprier l’outil web et d’y publier leurs reportages, faute d’une formation suffisante pour l’essentiel. Pour pallier à cette situation (et grâce à l’arrivée d’une webjournaliste stagiaire de l’Université de Metz qui va prendre en charge la partie publication, l’une des plus lourdes de mon quotidien), nous allons renforcer les actions de formation pour les volontaires et je lance dès la mi-mai une sensibilisation aux différents outils web qui existent. Je reviendrai dans un prochain billet sur cette opération interne d’information que j’ai baptisé « le web et vous ».

Mais les motifs de satisfaction, eux, ne manquent pas :

– Une présence web identifiée et reconnue comme pertinente : Plus de 3000 amis sur notre page Fan de « Rédaction France 3 Lorraine », plus de 1000 followers sur notre compte Twitter @F3Lorraine.

– Une fidélisation de notre site internet lorraine.france3.fr et de son fil info qui accueillent plus de 65.000 visites hebdomadaires en moyenne. Avec des pointes significatives lors de l’élection cantonale de mars 2011.

– Une interactivité réelle : chaque article (texte, photo ou vidéo) twitter ou Facebook est vu 3 à 4000 fois en moyenne et les commentaires ou « like » sont nombreux.

– La prise en compte de la notion de « community manager » par l’internaute qui l’a identifié comme un « modérateur réactif » qu’il n’hésite pas à interpeller et dont il attend une réponse pas forcément immédiate mais pertinente (et donc argumentée) en acceptant la contrainte que cette modération ne s’effectue que de 6h30 à 18h, 5j sur 7 (ce qui est beaucoup pour une seule personne mais insuffisant pour l’internaute).

– La prise en compte par nos commentateurs de notre charte d’usage Facebook et Twitter (qui nous engage et les engage) et le partage de cette charte avec d’autres régions de France 3 mais également avec un établissement de l’Education Nationale (par le biais de Laurence @frompennylane Juin, enseignante à La Rochelle qui s’est inspirée de notre charte sous creative commons pour rédiger avec ses élèves celle de leur page Facebook) et avec les Bibliothèques d’Albi.

– Un intérêt grandissant des internautes pour nos sites évènementiels : Gérardmer (festival 2011 du film fantastique) ou Cantonales développés au sein du Pôle Nord-Est selon des standards spécifiques (vidéos visibles sur multiplateformes pour le festival du film fantastique, info-service et résultats pour le site cantonales) mais intégrant systématiquement une possibilité de partage par les réseaux sociaux.

– Un intérêt avéré de nos internautes pour la rubrique « C’est vous qui le dites » : les commentaires interviennent le plus souvent dans les 2 heures qui suivent la sollicitation via notre compte Twitter et notre page Facebook (jusqu’à 20 commentaires par article). Les internautes vérifient que les commentaires ont été diffusés et nous en remercient régulièrement.

Mais il reste encore beaucoup à faire…

Et cela tombe bien, nous avons pas mal de projets !

  • A la mi-août, j’ai interrogé par sondage (via Twitter par mon compte pro @jcdrf3 et le compte ouvert pour l’occasion @F3Lorraine ainsi que notre compte Facebook créé en janvier 2010 et suivi alors par 600 amis dont 50 utilisateurs-likers actifs) les internautes pour leur demander ce qu’ils pensaient et attendaient de notre site internet et de notre présence sur le web. Les réponses m’ont permis d’orienter nos premières actions en mettant l’accent sur la mise à disposition des reportages, une meilleure connaissance (incarnation) des acteurs de France 3 Lorraine ainsi que des besoins en information et info-services axées sur l’hyperlocal (proximité)
Posted in: Non classé